Logo Villa Aïtama
Illustration Villa Aïtama

AU COEUR

DU VILLAGE DU CANON

UNE VILLA TYPIQUE

à 50m de la plage du Canon

Photo Villa Aïtama

Au cœur du village ostréicole du Canon, proche du bassin d’Arcachon, la Villa Aïtama vous offre une virée authentique en plein centre de la presqu’île du Cap Ferret. Découvrez les cabanes de pêcheurs colorées du Bassin, et profitez de ses commerces, restaurants et cabanes à huitres à proximité.

La plage du Canon et ses activités sont accessibles à pieds, à seulement 50 mètres. Venez profiter des balades en chaland dans le Bassin. Les plages océanes sont à 10 minutes à vélo, et la pointe du Cap Ferret à 5 minutes en voiture. Vous serez donc proches de tout ce que vous pourrez désirer faire pendant votre séjour.

Photo Village du Canon

NOS APPARTEMENTS

Séjournez dans un de nos 9 appartements

Photo appartements en location

La villa AÏTAMA dispose de 9 appartements à la location afin de s’adapter à tous vos besoins, du studio 2 personnes pour les couples au 4 pièces 6/7 personnes pour une sortie en famille, entre amis ou entre collègues. Si vous souhaitez y faire un séminaire, la villa peut accueillir un total de 32 personnes. Idéal pour un évènement de team-building, pour améliorer la cohésion d’équipe dans votre entreprise.

Les appartements sont loués à la nuit avec un minimum de 2 nuitées consécutives et à la semaine durant la période estivale.

Chaque appartement se compose d’une cuisine entièrement équipée, d’une salle de douche avec sèche serviettes et sèche-cheveux, de toilettes séparées, d’une literie de qualité avec couettes, d’un balcon et/ou terrasse, d’un téléviseur écran plat et d’un accès wifi. Le linge de lit et de toilettes est fourni et les lits sont faits à l’arrivée (sauf couchage du séjour).

Un 3 pièces de 48m² avec terrasse est conçu pour accueillir les personnes à mobilité réduite (PMR).

POURQUOI AÏTAMA ?

Cette maison est un souvenir. Aïtama est une combinaison de deux mots : « Aïtonia » (grand-père) et Ama (grand-mère).

Cette bâtisse de style Basque fondée par Philippe et Patricia Rèveleau rend hommage à ce grand-père ostréiculteur clarinettiste et à cette grand-mère ostréicultrice et passionnée de voyage.

Elle est l’union du terroir et de l’art.

Décorée soigneusement par les membres de la famille, les peintures nous font voyager dans l’héritage du temps.

Cet héritage où la famille nous invite à se laisser transporter dans un bassin de travailleurs, coloré et paisible.

L'HISTOIRE

DE LA FAMILLE

Histoire de la famille Reveleau

À travers 7 générations, on peut revivre l’épopée du Bassin d’Arcachon.

Pour éviter les longues traversées de Gujan-Mestras à leurs parcs, les Reveleau et cousins s’installent dans l’anse du Canon à Lège Cap Ferret à l’abri du vent (vent du sud, pluie au cul…) dans de simples cabanes en bois.

À l’origine, pêcheurs de sardines, les Reveleau, dès l’ouverture des parcs à la production, deviennent ostréiculteurs. Au ramassage des huîtres sauvages, succèdent les paysans de la mer.

En 1920, Claude et ses ancêtres vendaient les huîtres à des coopératives. Puis Philippe donne l’élan à la commercialisation en France et en Europe.

Illustration Villa Aïtama
logo sticky menu - Villa Aïtama

AU COEUR DU VILLAGE DU CANON

Photo Villa Aïtama

UNE VILLA TYPIQUE

à seulement 50 m de la plage du Canon

Au cœur du village ostréicole du Canon, proche du bassin d’Arcachon, la Villa Aïtama vous offre une virée authentique en plein centre de la presqu’île du Cap Ferret. Découvrez les cabanes de pêcheurs colorées du Bassin, et profitez de ses commerces, restaurants et cabanes à huitres à proximité.

La plage du Canon et ses activités sont accessibles à pieds, à seulement 50 mètres. Venez profiter des balades en chaland dans le Bassin. Les plages océanes sont à 10 minutes à vélo, et la pointe du Cap Ferret à 5 minutes en voiture. Vous serez donc proches de tout ce que vous pourrez désirer faire pendant votre séjour.

Photo Village du Canon

NOS APPARTEMENTS

Séjournez dans un de nos 9 appartements

Photos appartements en locations

La villa Aïtama dispose de 9 appartements à la location afin de s’adapter à tous vos besoins, du studio 2 personnes pour les couples au 4 pièces 6/7 personnes pour une sortie en famille, entre amis ou entre collègues. Si vous souhaitez y faire un séminaire, la villa peut accueillir un total de 32 personnes. Idéal pour un évènement de team-building, pour améliorer la cohésion d’équipe dans votre entreprise.

Les appartements sont loués à la nuit avec un minimum de 2 nuitées consécutives et à la semaine durant la période estivale.

Chaque appartement se compose d’une cuisine entièrement équipée, d’une salle de douche avec sèche serviettes et sèche-cheveux, de toilettes séparées, d’une literie de qualité avec couettes, d’un balcon et/ou terrasse, d’un téléviseur écran plat et d’un accès wifi. Le linge de lit et de toilettes est fourni et les lits sont faits à l’arrivée (sauf couchage du séjour).

Un 3 pièces de 48m² avec terrasse est conçu pour accueillir les personnes à mobilité réduite (PMR).

POURQUOI AÏTAMA ?

Cette maison est un souvenir. Aïtama est une combinaison de deux mots : « Aïtonia » (grand-père) et Ama (grand-mère).

Cette bâtisse de style Basque fondée par Philippe et Patricia Rèveleau rend hommage à ce grand-père ostréiculteur clarinettiste et à cette grand-mère ostréicultrice et passionnée de voyage.

Elle est l’union du terroir et de l’art.

Décorée soigneusement par les membres de la famille, les peintures nous font voyager dans l’héritage du temps.

Cet héritage où la famille nous invite à se laisser transporter dans un bassin de travailleurs, coloré et paisible.

L'HISTOIRE DE LA FAMILLE

Histoire de la famille Reveleau

À travers 7 générations, on peut revivre l’épopée du Bassin d’Arcachon.

Pour éviter les longues traversées de Gujan-Mestras à leurs parcs, les Reveleau et cousins s’installent dans l’anse du Canon à Lège Cap Ferret à l’abri du vent (vent du sud, pluie au cul…) dans de simples cabanes en bois.

À l’origine, pêcheurs de sardines, les Reveleau, dès l’ouverture des parcs à la production, deviennent ostréiculteurs. Au ramassage des huîtres sauvages, succèdent les paysans de la mer.

En 1920, Claude et ses ancêtres vendaient les huîtres à des coopératives. Puis Philippe donne l’élan à la commercialisation en France et en Europe.